trouver un
expert-comptable

COMPRENDRE ET S’ADAPTER,
UNE OBLIGATION.

Au cours des dernières années, de nouveaux acteurs ont été amenés à modifier les rapports digitaux et humains, transformant nos vies et nos sociétés et ce, de façon universelle. Si la période de disruption dans laquelle nous entrons trouve son origine première dans les progrès technologiques, elle s’étend aujourd’hui de façon beaucoup plus globale en impactant nos rapports entre individus mais également entre individus et organisations.

C’est tout notre environnement qui est en cours de mutation : les entreprises, leurs produits, leurs services, leur organisation, les administrations…Les entreprises traditionnelles doivent aujourd’hui se demander par quelle faille les disrupteurs vont s’attaquer à leur marché. Le pire serait de continuer à travailler comme si de rien n’était, en enfouissant dans un coin de son inconscient le fait que tous les secteurs sont concernés par ces changements ; le nôtre ne faisant pas exception. Notre évolution « disruptive » est à vrai dire poussée par deux forces. D’une part, il y a les progrès technologiques, auxquels nous sommes habitués mais qui s’accélèrent de façon exponentielle et qui contraignent de faire toujours mieux pour moins cher. D’autre part, émergent des disrupteurs à la conquête d’une révolution de l’expérience client en apportant des services innovants et en adéquation avec les besoins réels du moment. Le constat est simple : la disruption en cours accélère la baisse des prix et promeut la commodité des services pour l’usager : accès à la connaissance, disponibilité, simplicité, instantanéité, fiabilité.

Comprendre et s’adapter à ces mécanismes qui nous poussent à la disruption n’est pas un choix, c’est une obligation ! Dans ce contexte, où nombre d’interrogations se posent à nous dans nos choix stratégiques, techniques et managériaux, il est apparu nécessaire au CROEC que les confrères de Bretagne puissent bénéficier d’un cadre privilégié de réflexion, d’échanges mais également de formulation de pistes de progrès avec l’appui d’intervenants reconnus en proposant la création d’un Club de la Transition Numérique. A cet égard, vous avez reçu au cours du mois de février un sondage destiné à mesurer l’intérêt que vous portez à cette initiative. Vous avez été nombreux à participer et, à 95% des réponses exprimées, vous avez indiqué être intéressés pour rejoindre le Club Transition Numérique. Reposant sur un planning de 8 demi-journées étalées sur 18 mois, les rencontres programmées permettront de traiter des éléments clefs de notre nécessaire évolution, de la définition des impacts stratégiques de la transition pour les cabinets à la cartographie des outils d’aujourd’hui et de demain en passant par la conceptualisation de l’offre de services, la relation client, le management ou encore l’organisation.

Mentions legales | Plan du site | Contact | © Gosselink